Apprendre le yoga à Paris

yoga
Le yoga peut vous changer la vie ! Il ne s’agit pas d’un cliché sans aucun fondement, mais d’un constat aperçu chez tous les sujets qui se sont lancés sur cette voie et qui ont montré suffisamment d’implication pour atteindre des résultats optimaux. En prenant vos séances au sérieux après avoir rassemblé beaucoup d’informations sur cette pratique, vous serez transformé tant sur le plan physique que mental. Dans cet article, nous allons vous présenter 5 directives pour apprendre les fondements de la discipline.

Règle n°1 : Définir les causes et fixer des objectifs

Comme toutes les pratiques physiques, mentales et intellectuelles, celle-ci possède des règles que vous ne pourriez saisir qu’après avoir fait le tour de la question. De quoi s’agit-il ? Quels sont les variantes ? Laquelle choisir en fonction de vos besoins ? Autant d’interrogations qui vous conduiront tout droit vers une meilleure connaissance de cette discipline devenue un véritable phénomène aussi bien dans le monde oriental qu’occidental. Se lancer les yeux baissés est le moyen le plus sûr de finir déçu, épuisé et confus. Il est donc primordial de définir vos objectifs et les raisons qui vous ont poussé à vous y mettre au départ. Ce que vous devez savoir, c’est que cette discipline ne garantit, en aucun cas, des résultats immédiats. C’est à force de pratique et de persévérance que le miracle se produit. Armez-vous de patience et organisez vos entrainements sans attendre obsessivement de vous réveiller un jour avec le troisième œil du chakra ouvert. Cette pratique relèverait plus du style de vie que d’exercices acharnés pendant une courte période et qui finiraient, à coup sûr, par vous lasser. Il convient alors de souligner que votre but ultime doit être une meilleure connaissance de soi à travers des exercices de relaxation, de respiration et de pleine conscience. Autant vous le dire tout de suite, les cours de yoga s’apparente à un long chemin qui ne manque pas d’embûches. En développant la maitrise du corps et de l’esprit, vous seriez une nouvelle personne avec un rapport au monde détendu et stimulant.

Règle n°2 : Élaborer un programme clair et réaliste

La fougue des débuts ne vous mènera nulle part. Votre unique moyen de progresser le plus rapidement possible est de créer un programme personnalisé que vous seriez capable de suivre à la lettre. Cela commence par les modalités de l’apprentissage que vous comptez suivre. Souhaitez-vous vous rendre en salle et pratiquer des cours de yoga à paris sous la supervision d’un coach qualifié ? Désirez-vous commencer en ligne en suivant des tutoriels qu’on en voit beaucoup sur Internet en l’occurrence sur les plateformes de vidéos ? Une fois que vous aurez choisi le cadre, déterminez le nombre de séances hebdomadaires que vous seriez à même d’honorer surtout sur le long terme. On peut éprouver, au début, un élan de motivation qui nous donne une image surréaliste de ce qu’on peut faire tout au long de la semaine. Ensuite, les aléas de la vie et les obligations viennent s’y entreposer. Vous ne serez alors capables que d’effectuer quelques séances espacées. Prendre conscience de ce paramètre est, dans ce cas, essentiel pour maîtriser la discipline et l’intégrer efficacement dans votre planning de la semaine. Nous vous conseillons de commencer par 3 séances de 20 minutes hebdomadaires et d’accélérer le rythme progressivement au fil du temps. Choisissez également le moment de la journée qui vous arrange le mieux. Si vous travaillez à des horaires administratifs stricts, le matin avant de vous rendre au bureau est le choix le plus facile à suivre.

Règle n°3 : Pratiquer dans des conditions optimales

Nous allons commencer par les entrainements à domicile soit devant un tutoriel en ligne. Si vous souhaitez graver cette habitude dans vos pratiques régulières, vous allez devoir créer des conditions optimales. Votre programme ne sera donc maintenu qu’en choisissant l’endroit où vous allez vous entrainer à la maison. Si vous avez un espace extérieur assez spacieux, comme un balcon ou un jardin, pratiquer à l’extérieur quand la météo s’y prête est nettement plus épanouissant que dans un lieu clos. Dans le cas échéant, vous pouvez effectuer vos séances dans le salon ou la chambre à coucher en veillant à bien ranger la pièce. S’entraîner dans un lieu chaotique perturbe la circulation des énergies positives et vous empêche de vous concentrer. Enlevez alors tout ce qui est susceptible de vous éparpiller comme un plateau des restes du dîner sur la table basse du séjour, les jouets de vos enfants, du linge accumulé sur la dormeuse, etc. Pensez ensuite à la musique qui va accompagner vos entrainements. Tapez « musique-pour entrainement-yoga » sur YouTube et vous aurez l’embarras du choix, même si la plupart des tutoriels contiennent des mélodies propices à cette pratique avec des instructions clairement verbalisées par le coach. Pour accentuer l’atmosphère mystique liée à cette discipline, optez pour une lumière tamisée. Si vous êtes à l’extérieur, le clair de lune sera une source d’apaisement qui vous motivera davantage et vous aidera à vous approprier vos mouvements. Pour finir, allumez un encens ou une bougie parfumée pour stimuler vos sens au même titre que votre corps et votre esprit.

Règle n°4 : Avoir les bons vêtements et accessoires

Les vêtements sont vendus dans ces sections de magasins de prêt-à-porter spécialement dédiés à cette pratique. Comme celle-ci connait un engouement sans précédent, une branche entière de la mode textile lui est désormais réservée. Cependant, si vous en êtes encore à vos débuts, évitez d’investir dans des tenues trop chères généralement destinées aux professionnels et aux pratiquants qui ont un niveau avancé. Les autres peuvent trouver leur bonheur dans les boutiques conventionnelles. Pour les femmes, nous vous conseillons, mesdames, d’acheter un ou plusieurs leggings en coton. Le choix de la matière est déterminant pour pouvoir pratiquer les mouvements qui vous intéressent sans éprouver la moindre gêne. Il permet aussi de limiter les effets de la transpiration qu’on a tendance à négliger. Côté couleur, optez pour des coloris sombres si vous comptez vous entrainer en salle. Cela vous évitera de vous retrouver avec des traces de sueurs dans l’entrejambe. Par ailleurs, le haut peut être un pull sans manches ajusté pour écarter les risques d’accrochage en effectuant les mouvements les plus difficiles. La brassière est une alternative très répandue pour aérer votre corps et donner un coup de poing aux complexes. Pour les hommes, vous avez, messieurs, le short et le t-shirt : une tenue certes classique, mais efficace. Vous pouvez vous autoriser des fantaisies de style au niveau des couleurs et des motifs. Quant aux accessoires, cette discipline ne nécessite que très peu d’outils. Vous devez avoir un tapis et des briques. Et voilà, votre séance peut commencer !

Règle n°5 : Rester à l’écoute de son corps

Cette discipline ne ressemble pas aux autres activités sportives sachant qu’elle allie sport et méditation. La pire approche que vous pourriez avoir serait alors de vous contraindre à suivre un programme choisi de manière aléatoire. Vous devez plutôt rester à l’écoute de votre corps et comprendre vos limites pour bien progresser. La posture du « Head stand » est certes attirante, mais vous ne serez en mesure de bien redresser vos jambes et de garder votre équilibre sur la tête pour une longue durée qu’au bout de plusieurs mois, voire années de pratique régulière. Soyez cohérent et commencez avec des postures simples comme la salutation du soleil et des exercices de respiration. Cela vous aidera à développer votre sensibilité intérieure, à être ancré dans le moment présent et à accroître votre confiance en vous. Si une posture vous attire, attaquez-la avec sa variante la plus simplifiée et augmentez l’intensité du mouvement au fur et à mesure. La douleur éprouvée est un signal qui vous dit de vous arrêter. Essayez alors de pousser vos limites sans pour autant compromettre votre santé.


Trouver les meilleurs programmes de musculation pour débutants en ligne
Faire du sport à la maison en profitant d’une salle de sport virtuelle