Plantes et médicaments : la mésalliance ?

Les associations de plantes et médicaments sont parfois de vrais dangers. Pourtant, de nombreuses personnes ont maintenant recours aux plantes pour traiter leur maladie. Cependant, une étude scientifique a souligné la gravité de quelques interactions entre des plantes et médicaments. Ainsi, il faut connaître les risques que cela peut causer. Mais, pourquoi y a-t-il une mésalliance entre plantes et médicaments ? Quels sont alors les risques ? Et où demander des conseils ?

Pourquoi y a-t-il une mésalliance entre les plantes et les médicaments ?

La photothérapie est de plus en plus utilisée de nos jours. Plusieurs patients utilisent les plantes pour se soigner de petits maux. Celle-ci est également appliquée pour compléter certains traitements de pathologies un peu plus lourdes. Mais, il y a en fait une altercation plantes et médicaments. Associer ces deux éléments s’avère plus dangereux. En effet, il existe certaines plantes qui interagissent avec les médicaments, puis elles sont susceptibles de modifier l’action ou encore l’efficacité.

Par ailleurs, de nombreux chercheurs ont analysé quelques réactions indésirables liées à l’association de médicaments et plantes. De plus, les plantes risquent toutefois de modifier les propriétés pharmacologiques des médicaments.

Quels sont les risques ?

En général, recourir à la phytothérapie tout en prenant des médicaments demande de respecter quelques règles de sécurité. En fait, des risques sont susceptibles de se provoquer. Les plantes peuvent alors interagir avec les autres traitements. Le millepertuis est une plante puissante pouvant s’opérer à des médicaments.

Les effets secondaires de l’altercation plantes et médicaments peuvent être des phénomènes d’allergies. C’est le cas des salicacées qui ont un teneur en salicylates. Ensuite, les plantes peuvent provoquer des phénomènes de photosensibilisation. Puis, il y a également un phénomène inflammatoire qui peut se créer. Pour d’autres plantes, des phénomènes d’irritations locales peuvent apparaître.

Plantes et médicaments : demander conseil au médecin

Face à cette altercation plantes et médicaments, il ne faut pas toujours s’abstenir de les prendre en parallèle. Il est cependant nécessaire et recommandé de demander conseil au médecin ou au pharmacien. De plus, il faut aussi surveiller l’existence de certains signes comme les effets indésirables ou encore la modification de l’action du traitement médicamenteux.

Pour cela, plantes et médicaments peuvent alors être combinés seulement pour un but thérapeutique. Dans ce cas, il faut bien connaître les risques potentiels. De plus, il ne faut pas sous-estimer aussi l’effet plutôt puissant des plantes. Et puis, la médecine par les plantes est également un traitement à appliquer avec prudence.

La spiruline, pourquoi l’utiliser ?
Acheter des fleurs de CBD à forte teneur à Paris